2021-10-25
logo GEN

Nouvelle cartographie des métiers GEN : zoom sur les nouveaux métiers

homme sur tablette
picto porte-voix
L'actualité

Nouvelle cartographie des métiers GEN : zoom sur les nouveaux métiers

Découvrez les nouveaux métiers d'avenir qui font leur apparition dans la cartographie élaborée par la GEN.

Accueil > Toutes les actualités > News > Nouvelle cartographie des métiers GEN : zoom sur les nouveaux métiers
La Grande Ecole du Numérique a publié une nouvelle cartographie des métiers du numérique pour se focaliser sur ceux qui sont accessibles via une formation labellisée.

Les familles métiers ont ainsi été réorganisées afin de s’adapter aux nouveaux enjeux et d’en faciliter la lisibilité. On retrouve désormais 7 familles :

  • Développement
  • Réseau, maintenance et télécoms
  • Cybersécurité et cloud
  • Data / IA / IoT
  • Interface, graphisme et design
  • Communication digitale, marketing et le e-commerce
  • Gestion et pilotage

Voici en exergue quelques métiers d’avenir sur lesquels positionner des parcours de formation et demander le Label GEN, d’autant plus que certains ne sont pas encore représentés au sein du réseau GEN. Le deuxième relevé de notre appel à labellisation se termine le 30 septembre 2021, un nouveau relevé est prévu fin décembre.

L’expansion de la data

D’après une étude réalisée par l’Opiiec en 2019, 7500 spécialistes supplémentaires de l’IA et de la Data Science seront recherchés d'ici 2023 ; un secteur en pleine expansion à l’heure où le volume des données mondiales ne cesse de grandir. D’après les estimations de Statista le seuil des 2 000 zettaoctets (Zo) de données numériques créées à l’échelle mondiale devrait être franchi à l'horizon 2035. Pour rappel, un zettaoctet équivaut à mille milliards de gigaoctets (Go) !

Evidemment, cela concerne des postes très qualifiés comme ceux d’architectes data ou data scientists mais certains métiers restent accessibles sans pré requis académiques :

Développeur IA

Le développeur data / IA programme des solutions basées sur l'intelligence artificielle. Les solutions informatiques qu’il développe visent à optimiser le traitement et l’analyse des données. Il gère l’ensemble du cycle de la donnée : de la donnée brute jusqu'à la livraison de données utilisables (récupération, nettoyage, mise en forme, exploitation de la base, visualisation et interprétation).

💡 Quelles compétences métiers ? Le développeur data / IA doit être capable de construire et exploiter les bases de données. Il doit donc connaitre les technologies telles que XML, JSON, CSV, SQL et NoSQL.

 

Data steward

Le data steward, ou data hôtesse, est en charge de l'organisation et la gestion des données d'une organisation. Ce métier consiste à cartographier les données et les gérer pour qu’elles soient facilement accessibles. Le data steward doit effectuer un travail de tri, de structuration et de nettoyage des données car il est le garant de la qualité de ces dernières. Il s’assure de l’absence de doublons ou de données obsolètes.

Il n’existe pas encore de formation labellisée GEN pour ce métier. N’hésitez pas à candidater à l’appel à labellisation avec votre formation de data steward !

💡 Quelles compétences métiers ? La maîtrise de SQL est nécessaire afin d’effectuer des recherches dans les bases de données ainsi que la maîtrise des outils de data visualisation (Tableau, Power BI par exemple).

 

Le métier de délégué à la protection des données (DPO)

Le délégué à la protection des données est au cœur du nouveau règlement européen (RGPD), applicable depuis mai 2018 dans toute l’Union européenne. Il s’agit de la personne chargée de veiller à la conformité de ce règlement européen au sein de l'organisation, et qui s’assure donc que les données personnelles sont bien protégées et utilisées à bon escient.

💡 Quelles compétences métiers ? Le délégué à la protection des données doit disposer de compétences informatiques mais aussi juridiques. D’après la délibération du 20 septembre 2018, pour obtenir sa certification, l’apprenant doit justifier d'une expérience professionnelle d'au moins 2 ans (quel qu’en soit le domaine) ainsi que d'une formation d'au moins 35 heures en matière de protection des données personnelles délivrée par un organisme de formation.

Attention, pour pouvoir délivrer une certification DPO votre organisme doit être certifié par la CNIL !

Pour en savoir plus sur les modalités spécifiques à la certification DPO, rendez-vous sur le site de la CNIL

 

La cybersécurité  : incontournable aujourd’hui pour tout type d’entreprises

La cybersécurité est toujours en mal de talents ! 95% des professionnels de l'IT et de la cybersécurité considèrent que le déficit de compétences en cybersécurité n’a pas été comblé ces dernières années d’après les résultats d’une enquête réalisée par Enterprise Strategy Group (ESG) pour l’ISSA (Information Systems Security Association). A cause du nombre insuffisant de personnes formées à la cybersécurité, les entreprises n’arrivent pas à pourvoir leurs postes dans le domaine. D’après une enquête de PwC ce ne sont pas moins de 3,5 millions de postes en cybersécurité qui ne seront pas pourvus dans le monde cette année.

L’analyste SOC

Face à la multiplication des attaques informatiques telles que les malwares ou ransomwares (selon l’ANSSI le nombre de cyberattaques a été multiplié par quatre entre 2019 et 2020) les enjeux autour de la cybersécurité sont très importants.

Le rôle de l'opérateur analyste SOC est de veiller à la sécurité du système d'information d'une organisation en analysant les activités suspectes. Il interprète les alertes de sécurité en provenance du centre opérationnel de sécurité (SOC, ou « security operation center » en anglais) et analyse ces activités malveillantes afin de transmettre l'information aux équipes en charge de les traiter.

💡 Quelles compétences métiers ? Afin de trier les événements et incidents, l’opérateur analyste SOC doit savoir utiliser des outils SIEM (Security Information and Event Management).

 

Les doubles profils business / IT très en vue

D’après une étude réalisée par le cabinet Robert Half, les demandes de recrutement dans le secteur informatique devraient s’accélérer cette année, notamment pour les compétences qui allient l’aspect business et informatique. Les product owners seraient très recherchés.

Product owner

Le product owner est en charge de la conception d'un produit ou d’un service et de la bonne tenue du projet. Ce chef de projet, qui utilise les méthodes agiles, fait le lien entre le client et les développeurs en charge du volet technique du projet. Il élabore notamment le planning et la liste des tâches à effectuer (« backlog ») et rédige les « user stories » (description des besoins des utilisateurs).

💡 Quelles compétences métiers ? Pour mener à bien ses missions, le product owner doit disposer de compétences techniques, mais aussi maîtriser les méthodes dites « agiles » pour gérer le projet. La certification Scrum est également appréciée des recruteurs (8 employeurs sur 10 l’incluent dans le descriptif de la mission à diffuser sur les job boards d’après une enquête réalisée par Scrum League).

 

Trouver
une formation labellisée GEN