Rémunérations et tendances dans le développement

Une offre d’emploi sur cinq actuellement publiée dans le numérique concerne un métier de cette famille.

Rémunérations et tendances dans le développement

Dans son étude des rémunérations 2024 (1), PAGE GROUP place les développeurs web et applicatifs en tête des profils phares en 2024.

Quel est le profil d'un développeur "bankable" ?

Le métier de développeur connait des évolutions profondes depuis quelques mois qui modifient son apprentissage et son exercice. Le développeur idéal est aujourd’hui :

  • Plus expert : les langages se multiplient et se complexifient et les entreprises préfèrent des experts aux généralistes, voire les profils expérimentés.
  • Plus rapide : l’intelligence générative et le no code sont deux outils qui permettent aux développeurs d’aller plus vite sur certains aspects plus basiques du code et qui leur permettent de se concentrer sur des problématiques plus complexes. (Mais en aucun cas ces techniques ne peuvent se substituer à l’expertise humaine qui elle seule peut corriger, valider et adapter le code aux réalités du terrain.)
  • Plus polyvalent : la part du numérique dans tous les domaines de l’industrie, de l’agriculture, des services ne cesse de grandir et il y a toujours besoin de plus de logiciels, de sites web… pour des applications de plus en plus variées.

Plus le développeur pourra démontrer ces qualités dans son CV, plus son salaire proposé sera élévé.

Les grilles de salaires pour les métiers du développement informatique :

D’après le site Etudestech.com, voici les fourchettes de rémunération des développeurs :

  • Les développeurs Front-End débutants maîtrisant CSS, HTML et JavaScript gagnent en moyenne entre 35 000 et 47 000 euros bruts annuels. Après trois à six ans, la rémunération atteint entre 48 000 et 60 000 euros bruts par an. Un développeur Front-End très expérimenté peut même dépasser les 60 000 euros bruts par an.
  • Idem pour les développeurs Back-End, travaillant sur Python, PHP, Ruby, Java ou MySQL : 40 000 et 47 000 euros bruts annuels en début de carrière, 48 000 et 60 000 euros bruts (de 3 à 6 ans d’expérience) ; 60 000 euros bruts pour un senior (plus de six ans d'expérience).
  • Les développeurs Full-Stack récemment diplômés gagnent entre 38 000 et 42 000 euros bruts par an. Après un à trois ans d'expérience, entre 42 000 et 50 000 euros bruts par an en moyenne. Au-delà de trois ans, le salaire démarre à 50 000 pour atteindre 65 000 euros bruts par an ou plus pour des profils très expérimentés.
Salaires des principaux métiers du développement (Rémunération brute annuelle en K€), source Externatic
Poste Jeune diplômé Junior
1 - 3 ans
Confirmé
3 - 6 ans
Sénior
6 - 10 ans
Expert
> 10 ans
Développeur (Profil Reconversion) 27 - 30 30 - 33 - - -
Designer UX-UI 28 - 30 31 - 33 33 - 38 38-45 > 45
Développeur / Intégrateur HTML/CSS 30 - 33 32 - 35 34 - 40 40 - 50 > 45
Ingénieur développement 36 - 38 38 - 42 42 - 48 48 - 55 > 55
Testeur manuel 30 - 33 32 - 35 34 - 40 40 - 50 > 45

Concernant les développeurs free-lance, d’après le baromètre de MALT qui rassemble plus de 28 000 free lance, le tarif jour moyen d’un développeur expérimenté actif sur leur plateforme entre le 1er novembre 2023 et le 1er février 2024 et de 569€ brut par jour.

Il se décompose comme suit en détail :

 Tarif jour moyen par niveau d’expérience pour des développeurs freelance - Malt.fr

Pour aller plus loin :

  1. (1) Etude des rémunérations 2024 de PageGroup
  2. (2) Baromètre des Salaires et Métiers de l’IT & du Digital 2024 réalisée par le cabinet Seyos
  3. (3) Grille des salaires informatique 2024 d’Externatic