Rémunérations et tendances dans la data, IA et IoT

Les métiers de la data et du big data sont en tête des postes les plus prisés de cette famille, suivis de très loin par ceux de l’IoT et de la robotique qui subissent une baisse de la demande en 2023.

Rémunérations et tendances dans la data, IA et IoT

Le Data Analyst, toujours très prisé

Les entreprises accumulent des volumes croissants de données et cherchent des experts capables de les analyser pour prendre les meilleures décisions. (1) Aussi, se former au métier de Data Analyst est aujourd'hui une valeur sûre car les formations sont relativement courtes et permettent d'accéder à des salaires très corrects en début de carrière (> à 30 000€ brut par an).

Des spécialistes Intelligence Artificielle très recherchés : les compétences en IA générative sont un plus

Les principales compétences recherchées par les employeurs dans l’IA aujourd’hui sont Python, l’apprentissage automatique, AWS, SQL et Java, selon Josh Brenner, CEO de la plateforme de recherche d’emploi Hired.

L’expertise dans des outils basés sur l’IA générative commence à être très recherchée : aux États-Unis, Kory Kantenga, économiste senior chez LinkedIn, a déclaré que la part des offres d’emploi mentionnant « GPT » ou « ChatGPT » a été multipliée par près de sept (+599 %) entre mai 2022 et mai 2023.

Pour le cabinet SEYOS, les spécialistes en IA seront toujours très demandés en 2024 et les salaires devront être attractifs : un profil de 2 à 6 d’expérience devrait percevoir entre 40 000 et 55 000 annuel bruts en moyenne en région parisienne. Les mieux payés devraient être les ingénieurs en computer vision avec jusqu’à 70 000 € pour un candidat expérimenté (+ de 6 ans d’expérience) à Paris. (2) Cependant, ce poste n’apparait pas encore vraiment dans les offres d’emploi publiées.

D’après une étude réalisée par Humanskills, l’Expert IA fait partie de la liste des 5 métiers qui vont bénéficier d’une augmentation de salaire supérieure à 10% en 2024 !

Les salaires dans le domaine de la data et l’IA dans les études parues récemment :

Salaires des principaux métiers de la data (Rémunération brute annuelle en K€), source Externatic
Poste Jeune diplômé Junior
1 - 3 ans
Confirmé
3 - 6 ans
Sénior
6 - 10 ans
Expert
> 10 ans
Data Architect / CDO - - - 60 - 70 > 70
Data Engineer 33 - 36 36 - 40 40 - 45 45 - 52 > 52
Data Analyst 32 - 35 35 - 40 40 - 43 43 - 48 > 50
Data Scientist 32 - 35 35 - 39 37 - 42 42 - 48 > 50
Salaires des principaux métiers dans la data et intelligence artificielle, source Michael Page
Métier 0-2 ans 2-5 ans 5-10 ans 10-15 ans et +
Développeur BI 38 - 45 45 - 55 55 - 70 70 - 80
Data engineer / Data scientist 40 - 50 50 - 60 60 - 75 > 75
DBA / DataOps engineer 40 - 50 50 - 60 60 - 75 > 75
Analyst BI / Data analyst / Data steward 40 - 45 45 - 55 55 - 70 70 - 80
Chef de projet BI / Big data 40 - 50 50 - 60 60 - 70 70 - 80
Architecte data 75 - 85 85 - 95 95 - 110 110 - 150+
Ingénieur IA / Développeur IA 45 - 50 50 - 60 60 - 75 75 - 90
Data protection officer 40 - 45 45 - 55 55 - 70 70 - 80+

Dans l’édition 2024 de l'"enquête sur l’emploi et les salaires de la tech en France" de The Product Crew :

  •     Le salaire médian pour les métiers de la data est de 55 000 € brut par an.
  •     Les data scientists et les data engineers peuvent voir leur salaire dépasser les 80 000 € brut par an après une longue expérience, tandis que les data analysts pourraient stagner entre 60 000 et 70 000 € brut par an.

Un bel avenir prédit aux métiers de l’informatique embarquée

Les besoins en IoT (Pour Internet des Objets, aussi communément appelé Informatique embarquée) devraient se préciser dans les années à venir.

L’IoT envahit tous les secteurs d’activité : capteurs, traqueurs, machines de production, appareils électroménagers, vêtements, véhicules, bâtiments, santé… Pour l’instant, l’impact sur les offres d’emploi n’est pas visible mais :

  • Interrogées dans le cadre d’une enquête mondiale sur l’IoT de la Fondation Eclipse, plus de la moitié (53 %) des entreprises disent déployer actuellement des solutions IoT, et 24 % prévoient de les introduire dans les 12 à 24 prochains mois.
  • De plus, une étude nationale commandée par le Ministère du travail et menée par le cabinet Katalyse pour anticiper l’évolution des besoins en compétences dans la filière des infrastructures informatiques confirme que les projets IoT connaîtront une forte croissance en termes d’emplois entre 2022 et 2030.
  • Cependant, cela est à surveiller car dans le rapport d’Octobre 2023 de la GEN, on pouvait noter fort ralentissement des besoins en IoT exprimés dans les offres d’emploi.

Pour le cabinet SEYOS, le salaire d’un « développeur informatique embarqué » varie de la sorte :

Salaire d'un développeur informatique embarqué en K€, source Cabinet SEYOS
Profil Junior Confirmé Senior
Paris 38 - 45 45 - 58 > 58
Grandes villes 37 - 45 45 - 55 > 55
Régions 35 - 40 40 - 45 > 45

D’après talent.com, le salaire médian pour un ingénieur IoT est en janvier 2024 de 45 000 € par an et oscille entre 40 000 € pour un débutant et environ 56 000 € pour les plus expérimentés.

Pour aller plus loin :

  1. Etude des rémunérations 2024 de PageGroup
  2. Baromètre des Salaires et Métiers de l’IT & du Digital 2024 réalisée par le cabinet Seyos
  3. Grille des salaires informatique 2024 d’Externatic
  4. Enquête sur l’emploi et les salaires de la tech en France de The Product Crew