La gouvernance

 

Suite à l’annonce le 5 février 2015 par le Président de la République, d’une Grande École du Numérique permettant le développement d’apprentissages innovants aux métiers du numérique pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes sans emploi ni formation; le premier ministre a confié la préfiguration de ce projet à Stéphane Distinguin, Président de Cap Digital, Gilles Roussel, Président de l’université de Marne-la-Vallée et François-Xavier Marquis, consultant. C’est lors d’un hackaton à l’Elysée, le 17 septembre 2015, que le rapport intitulé « La Grande École du Numérique, une utopie réaliste » a  été présenté.

 

Depuis, Stéphane Distinguin, préfigurateur de la Grande École du Numérique et Président de Cap Digital, George Asseraf, Président de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle, des représentants de l’État, du secteur privé, des Régions de France, ainsi que des experts de l’orientation et de la formation professionnelle se sont réunis pour concrétiser cette « utopie réaliste ».

A l’automne dernier, la création d’un Groupement d’Intérêt Public a permis de concentrer l’expertise de ces acteurs au sein d’une structure commune afin de répondre à une double ambition :

Une ambition économique : apporter une réponse aux besoins en compétences numériques d’une économie en transition. L’ensemble de l’économie est traversé et transformé par le numérique. Pour répondre à l’ampleur des besoins de compétences, l’offre de formation doit se structurer et se développer.

Une ambition sociale : contribuer à la cohésion sociale en favorisant l’insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées de l’emploi et de la formation, en particulier des jeunes, des femmes et des publics issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Membres fondateurs

 


 

> Pourquoi la Grande École du numérique? <

 

caissdep La Caisse des Dépôts s’engage avec enthousiasme aux côtés de la Grande École du Numérique. C’est un projet d’avenir, pour et par la jeunesse, au service des territoires. Notre priorité est d’intervenir en soutien des grandes politiques publiques pour accompagner les transitons. Les formations innovantes aux métiers du numérique labellisées par ce projet permettent d’apporter des réponses concrètes aux transformations majeures auxquelles doit faire face notre pays.

Pierre-René Lemas, Directeur général du Groupe Caisse des Dépôts

 

 

Googgooglele France est fier d’être partenaire de la Grande École du Numérique. Au départ de notre engagement, il y a un constat : celui d’une urgence à faciliter la transformation numérique, qui repose sur la possibilité de recruter les profils recherchés aujourd’hui et pour demain. C’est pourquoi, Google France a lancé le programme de formation ‘’Digital Active’’ qui offre l’opportunité à tous les français et notamment aux jeunes, diplômés ou non, en recherche d’emploi, de se former sur un ensemble de compétences numériques clés pour les entreprises. Disponible en ligne et dans les universités françaises , nous souhaitons, avec ce programme, accompagner 10 000 jeunes d’ici fin 2017.

Nick Leeder, Directeur général de Google France

 

capgeminiLes nouvelles technologies sont aujourd’hui omniprésentes dans toutes les activités économiques ; elles représentent également un levier majeur pour relever les multiples défis sociétaux auxquels nous sommes confrontés.

La Grande École du Numérique a pour ambition de répondre à deux enjeux : apporter une réponse aux besoins en compétences numériques et contribuer à la cohésion sociale en favorisant l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. Le groupe Capgemini, l’un des premiers recruteurs en France dans les métiers du numérique veut être au cœur de la bataille pour la formation et l’emploi des jeunes. C’est pourquoi nous avons souhaité nous engager avec force dans ce projet collectif réunissant des acteurs privés et publics.  

Paul Hermelin, Président-directeur général de Capgemini

 

soge La Grande École du Numérique est un projet résolument tourné vers l’avenir, vers les compétences de demain. Société Générale a pleinement pris la mesure des transformations à conduire et des compétences digitales nécessaires pour inventer la Banque de demain. En tant qu’employeur, il est de notre responsabilité d’anticiper, et plus généralement d’agir pour l’emploi, notamment des plus jeunes, quels que soient leurs parcours. Cet engagement pour l’avenir, notre fondation le porte aussi, en agissant pour l’insertion professionnelle des jeunes.

Frédéric Oudéa, Directeur général du groupe Société Générale

 

 


 

 

                              > Comité de labellisation de la Grande Ecole du Numérique <

 

Le comité de labellisation attribue le label « Grande École du Numérique » à des formations ouvertes à toutes et à tous sans distinction académique, économique, sociale, d’âge ou de genre selon un cahier des charges précis.

Les dossiers sont étudiés au regard de trois objectifs :

  • Des formations favorisant l’insertion socio-professionnelle de personnes éloignées de l’emploi ;
  • Des formations en adéquation avec les besoins économiques ;
  • Des formations contribuant au dynamisme territorial.

Le comité de labellisation réunit un ensemble d’experts des membres fondateurs de la Grande École du Numérique.

         Capture d’écran 2017-02-09 à 18.57.19

 

Documents administratifs et financiers

 

– Délégation de signature administratif et financier

– Procès-verbal de la première assemblée générale du Groupement d’intérêt public « Grande Ecole du Numérique »

– Procès-verbal de la deuxième assemblée générale du Groupement d’intérêt public « Grande Ecole du Numérique »

Procès-verbal de la troisième assemblée générale du Groupement d’intérêt public « Grande Ecole du Numérique »