Un nouvel appel à projets pour obtenir le label Grande Ecole du Numérique !

Dans le cadre du plan d’investissement compétences piloté par le ministère du Travail, la Grande École du Numérique lance un nouvel appel à labellisation ! D’ici 2019, les formations labellisées lors de cet appel à projets formeront au niveau national 5 000 personnes peu ou pas qualifiées (niveau bac ou inférieur au bac) en recherche d’emploi.

Une enveloppe de près de 37 millions d’euros est allouée à ce troisième appel à labellisation.

Les candidatures à l'appel à labellisation sont maintenant terminées. Merci pour vos candidatures.

Cet appel à labellisation repose sur une triple ambition :

  • Une ambition économique : répondre aux besoins en compétences numériques et accompagner la transition numérique de l’économie,
  • Une ambition sociale : favoriser l’inclusion en permettant aux apprenants de se former et d’accéder gratuitement à la formation,
  • Une ambition territoriale : permettre une répartition territoriale équilibrée et cohérente de l’offre de formations, en concertation avec les acteurs locaux.

Qui peut candidater au label et à la subvention ?

Le label « Grande École du Numérique » est attribué par formation et non par structure. Un même porteur de projet peut candidater pour la labellisation de plusieurs formations. Le label est valable pour trois ans.

Le label permet d’être éligible :

  • À une subvention d’amorçage non reconductible pour les formations et dont le montant ne peut excéder 80% du financement de la formation. Par exemple, pour une formation dont le budget total prévu est de 100 000 euros, la subvention de la Grande Ecole du Numérique pourra atteindre jusqu’à 80 000 euros maximum. Si un écart est constaté a posteriori entre le budget prévisionnel présenté dans le dossier de candidature et le bilan réalisé, la subvention pourra être revue à la baisse afin de ne jamais excéder la limite de 80% du financement de la formation.
  • À une aide financière subsidiaire pour les apprenants qui ne disposent d’aucun autre soutien  financier par ailleurs. Ce sont 2 millions d’euros qui sont prévus en 2018 pour ces aides subsidiaires qui sont adossées au barème des bourses sur critères sociaux .par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Une structure peut candidater à la labellisation d’une formation sans candidater pour l’octroi de la subvention. Le formulaire de candidature demeure le même, les formations labellisées sans financement sont soumises aux mêmes critères du cahier des charges que les formations labellisées et financées, notamment en ce qui concerne les publics cibles.

Les critères d’éligibilité au label et à la subvention

Plusieurs critères sont à respecter pour être éligible au label et à la subvention :

  • La formation doit former aux métiers du numérique. Cela inclut les formations pré-qualifiantes de remise à niveau numérique qui permettent une montée en compétence préalable à une poursuite de parcours. La poursuite de parcours doit être clairement identifiée dans le dossier de candidature.
  • La formation ne doit pas avoir déjà été labellisée lors des deux premiers appels à projets. Néanmoins, une structure porteuse d’une ou plusieurs formations labellisées peut solliciter le label pour une nouvelle formation qui diffère par ses caractéristiques (métiers enseignés, niveau de la formation) ou son lieu d’implantation.
  • La formation doit former au minimum 10 personnes peu ou pas qualifiées en recherche d’emploi par session de formation.
  • La formation doit garantir un accès gratuit à la formation pour les personnes peu ou pas qualifiées en recherche d’emploi.
  • Le financement de l’État et de ses opérateurs ne peut excéder 80% du financement de la formation.

Les critères de sélection du label et de la subvention

Le label Grande Ecole du Numérique et la subvention seront accordés aux formations par un comité de labellisation indépendant. Les critères de sélection développés dans le cahier des charges comprennent :

  • le nombre de personnes formées disposant d’un niveau bac ou inférieur au bac en recherche d’emploi (objectif de 80% de chaque cohorte), avec au minimum 10 apprenants par session de formation ;
  • l’accès gratuit à la formation pour toutes les personnes niveau bac ou inférieur au bac en recherche d’emploi ;
  • la pertinence de la sélection à l’entrée en formation ;
  • la qualité de l’accompagnement social et professionnel proposé ;
  • un nombre d’heures de formation cohérent avec les compétences visées et le public de la formation (minimum 200 heures) ;
  • l’association de partenaires locaux ;
  • les moyens de pérenniser l’action de formation.

Date limite de candidature

L’appel à labellisation est ouvert à partir du 5 avril 2018 avec une échéance au 21 juin 2018 28 juin 2018 (minuit).

Une seconde vague pourra être lancée à la rentrée 2018 en fonction des résultats de la première vague notamment en matière de couverture des métiers en tensions et de couverture territoriale des formations qui seront labellisées.

Foire aux questions sur l'appel à labellisation 2018