Auvergne-Rhône-Alpes : apprendre à apprendre avec « Les Couteaux Suisses du Numérique »

Human Booster FormationLabellisée Grande Ecole du Numérique à Clermont-Ferrand, Human Booster propose une formation au développement d’applications Web et mobile, « Les couteaux suisses du numérique ». Rencontre avec Nicolas Mourgues, co-gérant de Human Booster.


 

En quoi consiste la formation proposée par Human Booster ?

La profonde transformation numérique à l’œuvre induit un besoin de plus en plus conséquent en compétences digitales transverses. Dans ce contexte, la maitrise des outils technologiques et l’acquisition des aptitudes dédiées à leurs usages est un enjeu d’équité sociale et sociétale. Malgré ce constat, des publics restent isolés des métiers du numérique. C’est notamment le cas des demandeurs d’emplois, des personnes issues des quartiers prioritaires ou des zones rurales éloignées, des séniors ou encore des femmes.
 
L’enjeu est donc double : accompagner la tranformation digitale et développer les compétences numérique pour tous. Pour y répondre, Human Booster a développé une formation innovante : « Les Couteaux Suisses du Numérique ». L’objectif de cette formation courte est de permettre à un public n’ayant aucune compétence initiale en développement informatique d’acquérir les savoirs fondamentaux nécessaires au développement d’applications Web et Mobile.

 

Quelle approche pédagogique avez-vous choisie ?

Construite sur une pédagogie basée sur le mode projet et l’apprentissage par les pairs pour « apprendre à apprendre », la formation permet à chaque apprenant d’ouvrir son champ des possibles en matière d’insertion et de positionnement professionnel. Au-delà du développement informatique, la pédagogie des « Couteaux Suisses du Numérique » s’articule autour de 4 domaines de compétences principaux :

  • la maitrise du système ;
  • le web et l’applicatif ;
  • la communication numérique ;
  • la mobilité.

Afin de renforcer l’ancrage territorial et les liens avec l’écosystème numérique, Human Booster centre son approche sur la mise en situation et la pratique via les projets Cap Entreprise. Ces projets collectifs amènent chaque stagiaire à adapter ses connaissances à un nouvel environnement. Cette dynamique, centrée sur l’acquisition de la « théorie » par la « pratique », permet de stimuler l’envie d’apprendre.
Au cours de la formation, chaque apprenant peut développer de multiples compétences répondant à une problématique de transformation numérique. Ce parcours de formation permettra aux 15 « Couteaux Suisses » de cette première promotion de :

  • créer leur propre activité dans les services du numérique ;
  • rejoindre une TPE sur des activités informatiques ;
  • rejoindre un collectif du numérique ;
  • poursuivre sur un parcours de formation qualifiant/diplômant.

 

La formation s’achèvera en juin 2017 : quel bilan tirer à mi-parcours ?

Le 28 mars 2017 s’est déroulé le bilan intermédiaire de la formation pendant lequel les stagiaires ont pu présenter leur soutenance de projet Cap Entreprise. Le jury était composé des institutions qui soutenant le projet : Pôle emploi, Conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes, la Mission locale de Clermont-Ferrand… ainsi que les entreprises porteuses de projets Cap Entreprise. Cap Entreprise est un projet proposé par une entreprise du territoire. Il est « produit » tout au long de la formation par un groupe de 3 à 4 stagiaires. Ces derniers sont encadrés par l’ensemble de l’équipe pédagogique. Cette approche pédagogique permet à chaque stagiaire de mettre en pratique les acquis de la formation de manière opérationnelle. Chacun travaille avec une véritable entreprise, sur un véritable projet. Les stagiaires sont confrontés aux réalités qu’ils seront amenés à rencontrer dans leur vie professionnelle.
 
La labellisation Grande Ecole du Numérique obtenue en février 2016 pour les « Couteaux Suisses du Numérique » à Clermont-Ferrand permet d’intégrer la dynamique du réseau national. Cela facilite l’accès à la formation des publics éloignés des métiers du numérique. De plus, le label suscite l’intérêt des entreprises dans le contexte de la transformation digitale. C’est le cas par exemple d’ATOS, MODIS, Redkeet, BigMat, Baby’s Troc, ChopChopUnPro, Coqpit…
 

Comment votre formation s’insère-t-elle dans l’écosystème local ?

Dès la construction du projet, Human Booster a tenu à impliquer tous les acteurs locaux. Le but était de créer un écosystème vertueux autour des enjeux de l’emploi et des compétences numériques. Dans cette optique, la première promotion d’apprenants s’est installée au Bivouac, booster de startup au cœur de l’écosystème numérique local. C’est un réseau dynamique à portée de main pour faire rayonner la formation. Divers événements (Job Dating, Good Morning Bivouac…) sont régulièrement organisés. L’objectif est de mettre en relation nos stagiaires avec les institutions, les start-up du Bivouac, des entreprises du quartier du numérique, les PME/PMI en transformation digitale, etc.
 

En savoir plus :